Chez Wam

"Mon meilleur conseil à l'attention de quelqu'un qui veut se mettre à faire de la musique : imaginez que la musique est une grande Mona Lisa et dessinez-lui une moustache !",

Flea.

:-)

dimanche 28 novembre 2010

L'Album de Papa (5) : The Clash - London Calling (1979)



Pays : Royaume-Uni (Londres)
Genre : Ska / Pop / Rockabilly / Jazz / Soul / Reggae

Joe Strummer
Mick Jones
Paul Simonon
Keith Levene
Terry Chimes
Topper Headon
Nick Sheppard
Pete Howard
Vince White

C'est l'album rock de référence qui influence encore bon nombre d'artistes aujourd'hui. (ils ont largement influencé U2 à leurs débuts...). C'est un album engagé dont les thèmes abordés sont le chômage, la consommation de drogues, le consumérisme, les conflits raciaux, la politique et la responsabilité des adultes dans la Société. Il est aussi considéré comme le manifeste social de l'Angleterre.


"London Calling" s'attaque violemment aux symboles du passé en réaction à l'arrivée de Magaret Thatcher au pouvoir. Elle invite les jeunes à se réveiller et à participer activement à la vie de leur pays en cassant les vieilles références. 
Elle se moque ouvertement de la Beatlemania, et plus exactement de la starification (on peut y voir un début de critique sur la société de consommation et des médias) qui a suivi l'explosion du Punk : "London calling, don't look to us / Phoney Beatlemania has bitten the dust" = "Londres appelle, n'attendez pas de nous qu'on vous conduise / La Beatlemania bidon a mordu la poussière". 
Elle fait aussi référence à l'incident nucléaire intervenu le 28 mars 1979 sur l'île de Three Mile Island en Pennsylvanie aux Etats-Unis. Le titre de la chanson fait référence à l'appel de la BBC pendant la Seconde Guerre Mondiale "This is a London calling"...

London Calling (L'appel De Londres)
 
 
[premier couplet]
L'appel de Londres aux villes lointaines
Maintenant la guerre est déclarée et que la bataille approche
L'appel de Londres à ceux du sous sol
Sortez du placard, vous tous garçons et filles
L'appel de Londres, maintenant ne nous regardez pas
Toute cette Beatlemania bidon a mordu la poussière
L'appel de Londres, regarde nous n'avons pas à bouger
Excepté pour le règne de cette matraque
 
[Refrain]
L'age de glace arrive, le soleil se rapproche de plus en plus
Fusion attendue, les récoltes de céréales sont maigres
Les machines s'arrêtent, mais je n'ai pas peur
Car Londres est se noie et je vis près de la Tamise
 
[second couplet]
London calling à la zone d'imitation
Oublie le, frère, tu peux y aller seul
L'appel de Londres aux zombies morbides
Ne t'accroche pas-et prends ta respiration
L'appel de Londres -et je ne veux pas tirer
Mais pendant que nous parlions je t'ai vu t'assoupir
L'appel de Londres, regarde nous ne sommes pas à la hauteur
Excepté pour celui ci avec les yeux jaunâtres.
 
[Refrain] x2
L'age de glace arrive, le soleil se rapproche de plus en plus
Les machines s'arrêtent les les récoltes de céréales sont maigres
Une erreur nucléaire, mais je n'ai pas peur
Car Londres est en train se noie et je vis près de la Tamise
 
[troisième couplet]
Maintenant prends ca
L'appel de Londres, oui, nous y étions, aussi
Et tu sais ce qu'ils ont dit ? Et bien, Certaines choses étaient vraie ! ! !
L'appel de Londres en haut du numéro
Et après tout ca, tu ne veux pas me donner un sourire ?
L'appel de Londres
 
Je ne me suis jamais senti comme ca


Cette chanson fait référence à la Guerre Civile d'Espagne qui se déroula de 1936 à 1939. Elle rend hommage aux républicains et aux anarchistes qui se sont battus pour leur pays. Elle invoque les mannes de la guerre d’Espagne et le fantôme de Frederico Garcia Lorca, poète républicain, tué pendant la rebellion...

 Spanish Bombs (Bombes Espagnoles)   

 
Chansons espagnoles en Andalousie
Les lieux de fusillades aux jours de 1939
Oh, s'il te plait laisse la vendanna ouverte
Frederico Lorca est mort et enterré
Trous de balles dans les murs du cimetière
Les voitures noires de la garde civile
Bombes espagnoles au Costa Rica
Je m'envole sur un D. C. 10 ce soir
 
 
[Refrain]
Bombes espagnoles, je t'aime et c'est fini
Je t'ai trouvé, oh mon coeur
Bombes espagnoles, je t'aime et c'est fini
Je t'ai trouvé, oh mon coeur
  Semaines espagnoles dans mon casino disco
Ceux qui se battent pour la liberté sont morts sur la colline
Ils ont chanté le drapeau rouge, ils ont porté le noir
Mais après qu'ils meurent c'était la colline du moqueur
De retour à la maison les bus sont montés en éclats
Les tombeaux irlandais ont été trempés dans le sang
Les bombes espagnoles fracassent les hôtels
La rose de ma demoiselle a été étouffée dans l'oeuf
 

[Refrain]  
Les collines résonnent de "libérez les gens"
Où je peut entendre l'écho des jours de 1939
Avec les tranchées pleines de poètes
L'armée déguenillée fixant les baïonettes pour lutter contre l'adversaire
Les bombes espagnoles secouent la province
J'entend une musique d'un autre temps
Les bombes espagnoles sur la Costa Brava
Je m'envole sur un D. C. 10 ce soir
  Bombes espagnoles en Andalousie
Mandolina, oh mon coeur
Bombes espagnoles a Grenade
Mandolina, oh mon coeur

 

"Brand New Cadillac" est une reprise de Vince Taylor, chanteur américain qui connait une longue traversée du désert à cause de l'alcool et la drogue. 

"Jimmy Jazz" dénonce l'attitude et les méthodes de la Police. 

"Rudie Can't Fail" parle d'un jeune homme qui a du mal à devenir un adulte responsable. 

"The Right Profile" parle de la vie chaotique de l'acteur Montgomery Clift et ses problèmes avec l'acool et la drogue. 

"Lost In The Supermarket" parle du consumérisme grandissant qu'il faut combattre à tout prix et de l'invasion de la publicité.

"Clampdown" parle des dérives de la société capitaliste et du fait que les jeunes n'ont plus de buts dans la vie qui entraine à long terme une montée de l'extrêmisme.
 
"The Guns Of Brixton" décrit les violences policières dans certains quartiers populaires de Londres. Elle anticipe les affrontements violents qui surviennent à Brixton en 1981.

"Wrong 'Em Boyo" parle du mythe "Stagger Lee", l'histoire vraie d'un proxénète noir de Saint Louis condamné pour le meurtre de son ami William Lyons, mythe repris par pas mal d'artistes comme Nick Cave ("Stagger Lee"). 

"Death Or Glory" parle déjà du gâchis de l'Industrie du disque par les Majors et surtout ne pas cautionner leurs méthodes qui consistent à reprendre ce qu'elles ont déjà entendu sans innover. 

"Koka Kola", sous-entendu "Coca Cola" ou "Cocaïne", critique ouvertement l'invasion de la publicité qui tend à enfermer la société et fait le parallèle avec les dealers.

"The Card Cheat" raconte la déchéance d'un joueur de poker qui triche pour s'en sortir, simple météphore pour dire que la Grande-Bretagne prend le même chemin... 

"Lover's Rock" traite de l'égalité des homme/femme et aborde le thème de la contraception. 

"Four Horsemen" et "I'm Not Down" parodient les Quatre Cavaliers De L'Apocalypse, personnages mystérieux mentionnés dans le Nouveau Testament au 6ème chapitre du livre de L'Apocalypse et parle de leur chevauchée qui inaugure le commencement de la fin du monde. 

Vous pouvez trouver la traduction de toutes les chansons de l'album ici 

Tracklist de l'édition originale de 1979 : 

Face 1

1. London Calling
2. Brand New Cadillac
3. Jimmy Jazz
4. Hateful
5. Rudie Can't Fail

Face 2 

6. Spanish Bombs 
7. The Right Profile
8. Lost In The Supermarket
9. Clampdown
10. The Guns Of Brixton

Face 3 

11. Wrong 'Em Boyo
12. Death Or Glory 
13. Koka Kola
14. The Card Cheat 

Face 4

15. Lover's Rock
16. Four Horsemen
17. I'm Not Down
18. Révolution Rock 
19. Train In Vain 

Ici C'est Sympa Aussi :-))