Chez Wam

"Mon meilleur conseil à l'attention de quelqu'un qui veut se mettre à faire de la musique : imaginez que la musique est une grande Mona Lisa et dessinez-lui une moustache !",

Flea.

:-)

dimanche 21 février 2010

La Maternité...

Deux bouquins qui me confortent dans l'idée de ne pas vouloir être une mère parfaite...
  




AHHH les joies du livre de maternité, où sont prodigués tous les conseils impossibles et inimaginables (et souvent contradictoires) pour être une mère parfaite (à l'image des magazines féminins où l'on nous somme d'être des femmes parfaites...)...
Sans parler des conseils des copines qui ont eu la joie d'être maman avant vous... Sauf que lorsque l'on n'a pas la chance d'avoir un compagnon ou un mari charmant à qui passer le relais pour souffler, on doit apprendre à composer et surtout se persuader que l'on fait pour le mieux sans culpabiliser (manquerait plus qu'ça !!!!)... 
On commence par du léger et une sacrée dose d'humour pour décomplexer... :-)



Un peu plus sérieux et un peu plus lourd, une réfléxion d'Elisabeth Badinter sur la représentation de la maternité à l'heure actuelle...
Loin d'être féministe, on est des femmes avant d'être des mères... J'estime que ce n'est pas parce que l'on est mère que l'on doit tout sacrifier. Justement, la perte d'identité peut instaurer un mal-être chez nos enfants car même bébé, ces petits bouts ressentent nos émotions. 
Je n'ai pas honte de dire que j'ai envie de travailler, d'avoir une vie sociale (faire du sport, des activités, faire la fête, picoler, fumer, b... rhooooooo :-)), d'opter pour la péridurale (qui nous empêche de souffrir alors pourquoi s'en priver... Personnellement, après toute une nuit passée pliée en deux sur mon canapé à cause des contractions - 6 heures - j'ai trouvé grâce lorsque la péridurale a commencé à faire son effet !!!! Ce qui m'a valu, au passage, d'être à moitié stone avec ce machin là ^^, failli tomber dans les vapes 2/3 fois pendant l'accouchement :-) 23 heures pour mettre au monde un enfant sans compter les 9 mois qui ont précédé, alors MERDEUH !!!!), de préférer le biberon à l'allaitement (de toute façon, étant obligée de retourner au taf d'ici peu de temps, je n'ai pas trop le choix, étant seule), de préférer l'utilisation des petits pots tous prêts (sans pour autant ne pas cuisiner maison quand j'aurai le temps, l'un n'empêche pas l'autre), les couches jetables (pas sûre que les couches lavables soient plus écolos vu qu'il faut les passer en machine et donc utiliser de l'énergie et pas forcément renouvelable, de la lessive, sachant qu'un bébé a besoin dêtre changé 6 à 8 fois par jour...), de mettre ma puce à dormir la nuit dès le premier mois dans son lit (pour ça, je me suis prise des réflexions des copines car je casse le lien de manière trop expéditif !!! Euh, je vous rappelle les nanas que je suis seule et que je dois récupérer de ma journée pour assurer le lendemain !!! Ceci dit, elles ont quand même réussi à me faire culpabiliser sur le fait de ne pas garder ma puce avec moi en journée donc j'ai du investir dans un porte-bébé pour pouvoir plus facilement vaquer à mes occupations - ménage, vaisselle, lessive, courses etc... - tout en l'ayant avec moi).
Autres thèmes abordés dans le livre :
La crise et le chômage entrainant le retour des femmes à la maison (comme nos mères et nos grand-mères)...
Le diktat de la mère parfaite (contre la tyrannie des pédiatres réactionnaires)...
L'obligation d'avoir l'instinct maternel (beaucoup de femmes à l'heure actuelle ne veulent pas avoir d'enfants... Et alors ?? Ca dérange qui ? Chacun voit midi à sa porte...)...
Bref, Il y a toujours une possibilité de concilier le rôle de mère et de femme et le fait d'être une femme ne se résume pas au fait d'être mère. La première chose à donner à un enfant pour qu'il s'épanouisse, c'est de l'amour et des repères.




Ici C'est Sympa Aussi :-))