Chez Wam

"Mon meilleur conseil à l'attention de quelqu'un qui veut se mettre à faire de la musique : imaginez que la musique est une grande Mona Lisa et dessinez-lui une moustache !",

Flea.

:-)

mercredi 21 octobre 2009

Gondry En Clip...



Michel Gondry fit ses débuts comme batteur au sein du groupe Oui-Oui - mais si, je suis sûre que les nostalgiques se souviendront de "La Ville" :-D ("La Ville" = nostalgie des années 70, "Ma Maison" = des insectes comme si vous y étiez...),  la fin des années 1980 (formation versaillaise avec Etienne charry et pleins d'intérimaires, tel Roudoudou, futur compositeur du générique du documentaire "Les Yeux Dans Les Bleus" ou la superbe "Peace And Tranquility On Earth"), tout en réalisant leurs premiers vidéoclips. Il mène depuis une carrière de publicitaire et de cinéaste ("Human Nature", "Eternal Sunshine Of The Spotless Mind, La Science Des Rêves", "Soyez Sympa, Rembobinez"), après avoir travaillé avec les plus grands noms du Rock : Rolling Stones ("Like A Rolling Stone" = transformation de vidéos en objets abstraits), Radiohead ("Knives Out" = un plan séquence, inspiré par un épisode de sa vie), Bjork ("Human Behaviour", "Bachelorette"...) The White Stripes ("Fell In Love With A Girl" = des legos comme pixels, "The Hardest Button To Button". = la rythmique de la chanson est marquée à l'image...), Chemical Brothers ("Let Forever Be" = kaléïdoscope live), Beck ("Cellphone's Dead", "Deadweight"), Massive Attack ("Protection"), Daft Punk ("Around The World" = chaque son, chaque instrument, correspond à l'image à un personnage en mouvement), I Am ("Le Mia" = utilisation du morphage, voir plus bas), Foo Fighters ("Everlong" = sur le thème de la perméabilité entre rêve et réalité), Noir Désir ("A l'Envers A L'Endroit" = répétition d'images d'usine), The Vines (" Winning Days" = technique du stop-motion)...

Le « style Gondry » pousse la logique du clip vidéo au maximum puisque d'une part l'auteur se donne le droit à l'expérimentation et d'autre part, la musique est au centre de chaque film (et parfois, plus encore que la musique, la rythmique). Curieusement, les clips réalisés pour Björk ne sont pas les plus typiques de cette logique d'expérimentation, il est probable qu'ils procèdent vraiment du télescopage de deux univers musicaux, celui de Björk et celui de Gondry lui-même.

Gondry évite d'appliquer les solutions prêtes-à-porter, il invente ses propres outils de travail. Et même lorsqu'il utilise des techniques pour lesquelles des outils logiciels ou matériels existent, il le fait de manière très personnelle, c'est par exemple le cas avec le morphage : alors que les publicitaires ou d'autres auteurs de clips se focalisaient sur la transformation d'une personne à une autre (un homme qui devient une femme, un animal qui en devient un autre…), Gondry utilise le morphage pour interpoler des trajets de caméra ("le Mia") ou pour transformer des vidéos en objets abstraits ("Like a Rolling Stone"). Dans ce dernier clip, le morphage est également utilisé pour simuler des mouvements à partir de photographies fixes. Il semble que les effets d'images arrêtées (réalisé au moyen de centaines d'appareils photos synchronisés) tels qu'on en voit dans le film Matrix soient une invention de Michel Gondry pour une publicité de la marque Smirnoff.

Mais ce Monsieur est tétu  : une des caractéristique de son travail est le refus des compromis... sauf peut être dans la pub où comme la pub pour les "Jeans Levi's "où la bande son de départ a été changée ce qui a eu pour effet de faire disparaitre la synchro entre l'image et le sens qui en découle ("Air France" - Asleep From day des Chemical Brothers interprétée par Hope Sandoval).


Et pour s'amuser, il balance régulièrement des petits films faits maison sur le web, dont une série franchement rigolote sur le Rubik's Cube.


Trop fort ce Michel !!!! Mais comment a t'il fait ????? En partant d'un Rubik's déjà fait et en le défaisant... Le clip est tout simplement monté à l'envers ! Il fallait y penser !!

Ici C'est Sympa Aussi :-))